Pourquoi le Sidevam parraine le Baromètre des déchets ?
Le Sidevam a souhaité devenir le parrain de cette seconde édition du Baromètre des déchets à Mayotte pour soutenir une action qui vise à mieux comprendre l’évolution de la perception de la gestion des déchets par les mahorais et les mahoraises. En effet, pour assurer sa mission de service public, le Sidevam doit savoir ce qui est fait, ce qui n’est pas fait et ainsi mettre en lumière les domaines sur lesquels il doit améliorer son action. Le rayonnement médiatique du Baromètre lui permettra également d’être un excellent outil de sensibilisation auprès de la population.

D’une manière générale, comment se traduit l’engagement environnemental du Sidevam ?
Le Sidevam, de par sa qualité de Syndicat unique de collecte et de traitement des déchets à Mayotte, est par définition au cœur de l’action environnementale sur le territoire. En collectant chaque jour les déchets sur l’île, nous travaillons à rendre l’île plus propre non seulement pour les mahorais mais également pour les touristes venus découvrir l’île aux parfums.

Donnez-nous un exemple précis d’engagement environnemental qui va être mis en place au Sidevam ?
Nous travaillons actuellement sur un projet qui devrait aboutir à la mise en place d’un nouveau mode de collecte des déchets sur l’ensemble du territoire. Aujourd’hui, la collecte des déchets a quelques défauts. Notamment, les usagers doivent attendre les jours de collecte pour déposer leurs déchets dans les bacs. Or, tous les mahorais ne respectent pas cette règle de vie et déposent en tas leurs déchets sans prendre en compte les plannings de passage des camions de collecte. Grâce au nouveau mode de collecte que nous allons mettre en place très prochainement, la population pourra désormais se rendre à son point de collecte à n’importe quel moment sans conséquences sur l’environnement. Nous avons hâte de commencer sa mise en place et de faire de Mayotte une île plus propre.