Les collectivités ont longtemps sous-estimé le rôle de régulateur de leurs managers. Or, un mauvais management peut avoir des répercussions importantes sur les équipes et par conséquent sur l’organisation : démotivation, absentéisme, baisse de productivité…

 

Les cadres managers sont un axe clé de la stratégie de la collectivité territoriale. Etant principalement situé à l’interface de l’administration et de la politique, ils doivent veiller à ce que les services ne partent pas dans des directions divergentes. Il est donc important qu’ils soient préparés pour être de bons cadres manager.

Ils doivent attacher de l’importance à la cohérence de leurs collectivités et à l’anticipation. Dans le quotidien, il faut qu’ils aient des repères, qu’ils tranchent vite.

Ainsi, les cadres manager doivent avoir de réelles qualités de gestion et d’action. Ils doivent à la fois avoir une capacité de proposition, d’animation et de coordination.

 

Des organisations en perpétuelle évolution

Plus que jamais, le contexte dans lequel évoluent les collectivités territoriales est changeant. Les échelles de temps sont plus courtes, mais l’efficacité demandée est en constante augmentation, puisque les besoins sont de plus en plus grands. Afin de mieux répondre aux besoins, les collectivités ont changé leur mode organisationnel pour plus de souplesse et d’adaptabilité. Notamment dans un contexte où la production doit maintenant pouvoir s’allier à l’équité et à la préservation de l’environnement, il est devenu indispensable de mettre en place une organisation qui puisse prendre en compte chacun de ces changements.

 

L’importance croissance du management transversal dans les collectivités

De plus, il est devenu primordial pour les collectivités territoriales de mettre en place des modes d’organisation qui leur permettraient d’axer leur développement sur des orientations stratégiques et donc des projets à thématiques transversales. Cela nécessite des cadres ayant les compétences nécessaires pour penser une organisation capable d’agir dans le transversal.

Le management transversal est devenu aujourd’hui incontournable, car les projets « multithématiques » sont devenus les pivots du développement du territoire. Plus on se rapproche du Top Management (qui concerne ici surtout les cadres et cadres supérieurs), plus les équipes et les projets encadrés deviennent  hétérogènes et pluridisciplinaires. Le mode de management tend donc à devenir transversal. Ce dernier répondant à une logique différente du management de projet ou d’équipe non transversal, et donc dit « classique ».

 

Des contraintes spécifiques à la fonction publique

Les collectivités territoriales vivent actuellement une réduction forte de leurs moyens et se trouvent obligées de faire des choix pas toujours évidents ni politiquement ni techniquement. À ce besoin de contrôle des dépenses induit par la réduction des moyens s’ajoutent des contraintes fortes et des exigences nouvelles de la part des citoyens et de l’État lui-même.

Tout cela met les élus et le premier d’entre eux, le Maire notamment, dans une situation inconfortable. Comment tenir les promesses faites aux citoyens lors des élections sans augmenter les impôts ? Comment intégrer les besoins et les résultats à court terme visibles et lisibles lors d’échéances électorales, garder son électorat tout en ayant une vision prospective de l’évolution d’une collectivité et du territoire ? Comment concilier le citoyen-administré, le citoyen-usager et le citoyen-contribuable ? Comment respecter les valeurs fondatrices du service public (égalité de traitement, solidarité, économie des deniers publics…) tout en intégrant certaines réalités économiques de marché et en recherchant à optimiser les partenariats public-privé ?

L’agent territorial est le partenaire du Maire dans la résolution de ces questions.

Comment orienter et fixer des priorités au travail des agents de l’administration sans leur imposer une solution toute faite ? Comment créer une coopération entre les élus chargés des différents secteurs et délégations, l’administration et les citoyens en acceptant une tension inhérente à la rencontre entre ces différents acteurs ? Comment construire des plans d’action efficaces ? Comment motiver l’ensemble des agents ? Comment tenir les engagements ?

 

 

Cette situation n’est pas sans poser quelques problèmes et impliquent de développer les compétences des agents territoriaux sur le management de manière régulière et de construire des modules de formation adaptés aux différents contextes.

 

DE CE FAIT, DES COMPETENCES REELLES SONT REQUISES POUR ATTEINDRE L’EFFICACITE EXIGEE DANS L’EXERCICE DE LA MISSION DU CADRE SUPERIEUR

 

 

Insidens, partenaire régulier de collectivités locales, propose un catalogue de formation adapté aux besoins des collectivités avec des modules spécifiques et des formateurs expérimentés.