Le biogaz… une nouvelle ressource pour l’emploi à Mayotte ?

Insidens,Mayotte,environnement,emploi,formation

©Wikipedia

La Ministre de l’Environnement et de l’Energie a présenté la semaine dernière une ordonnance qui devrait, selon elle, permettre de développer le biométhane en France.

Selon la Ministre, plus de 300 projets d’injection techniquement réalisables pourraient ainsi voir le jour dans les années qui viennent.

En mars 2016, seuls 18 sites injectaient du biométhane dans les réseaux. Cette ordonnance permettrait de débloquer plus de 300 projets d’intégration du biogaz, c’est-à-dire la réutilisation des déchets, et notamment des boues des stations d’épuration.

L’objectif est de faire décoller la filière du biogaz dont la valorisation par l’injection de biométhane (gaz épuré) dans le réseau de gaz naturel permettra d’obtenir des rendements énergétiques élevés et contribuera ainsi à l’atteinte de l’objectif de 10% de gaz d’origine renouvelable dans la consommation de gaz en 2030, fixé par la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte.

L’ordonnance permet désormais aux pouvoirs publics de recourir à une procédure d’appel d’offres (déjà prévue pour les énergies renouvelables électriques) lorsque les objectifs de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) ne sont pas atteints. Ces appels d’offres valoriseront notamment les investissements participatifs des particuliers ou des collectivités dans les sociétés de projets. Les objectifs d’injection de biométhane dans les réseaux devraient représenter 6 à 8 térawattheures (TWh) par an en 2023, selon le texte.

Pour Mayotte, ce texte est une excellente nouvelle, la production d’énergie à partir des énergies renouvelables étant une source importante de créations d’emploi. Cela pourrait représenter pour le territoire un nouveau souffle pour les jeunes qui ne demandent qu’à se former et acquérir de nouvelles compétences pour accéder à l’emploi. Cela représenterait également la fin de la dépendance totale aux énergies fossiles pour l’île et lui donnerait l’opportunité de se diversifier dans le domaine du développement durable.

Vivement l’application de la loi !

Pour en savoir plus :

Communiqué de presse du Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer

Laisser un commentaire