Jusqu’à 450 euros d’amende pour abandon sauvage de déchets ! A quand une application à Mayotte?

Déchets,Mayotte,Baromètre des déchets,amendes,décret

Période estivale oblige, l’association Vacances Propres a récemment lancé la 45ème édition de la campagne nationale de prévention des déchets sauvages. Une initiative qui va dans le sens du récent durcissement de la législation en la matière : depuis mars dernier (décret 2015-337), l’abandon, le jet ou le déversement « sauvages » de déchets peuvent faire l’objet d’une amende allant jusqu’à 450 euros (contre 150 auparavant). Cette évolution réglementaire témoigne de la volonté des pouvoirs publics de lutter contre ce fléau environnemental et sanitaire. Et si ce décret était appliqué par les élus à Mayotte, afin de rapidement faire évoluer les comportements et améliorer la propreté de l’île ?

Une campagne impactante…

Des déchets jetés dans la nature qui portent le nom des « coupables », et la date de leur abandon ! Pour cette nouvelle campagne de sensibilisation diffusée en métropole, l’association Vacances Propres a choisi des images fortes, ainsi qu’un message clair et efficace (« Vous pouvez laisser une plus belle trace sur terre »). Un slogan qui rappelle également aux vacanciers que certains déchets peuvent mettre plusieurs décennies à se dégrader, notamment les sacs plastique.

… dont les mauvais comportements dénoncés devraient être sanctionnés partout !

A Mayotte, le dépôt sauvage de déchets est pratiqué quotidiennement. Dans certains cas, il s’agit d’indifférence ou de méconnaissance des dangers environnementaux. Dans d’autres cas, les habitants abandonnent leurs déchets faute de poubelle ou de bac disponible à proximité immédiate, que ce soit en ville, sur la plage ou dans les espaces verts. D’autres le font délibérément.

Néanmoins, quelle que soit l’origine de ces gestes nocifs pour l’environnement et la santé publique, ils ne sont actuellement jamais sanctionnés par les pouvoirs publics ! Or après quelques amendes forfaitaires de 68, 180, voire même 450 euros, nul doute que l’abandon sauvage de déchets se réduirait considérablement ! Les agents de police municipaux peuvent dresser ce type de contravention, il revient donc aux élus d’impulser la dynamique nécessaire.

Une telle évolution poserait un jalon significatif vers une amélioration de la propreté du territoire, le bon comportement des usagers constituant l’un des éléments clefs dans le succès d’une politique de gestion des déchets. Néanmoins, comme le montre la 3ème édition du Baromètre des déchets© de Mayotte, les habitants de l’île au Lagon font des efforts (progression des gestes de tri) mais c’est encore insuffisant. Qui sera le premier élu de Mayotte à prendre les sanctions envers les contrevenants telle que la loi le permet ? L’avenir le dira.

Pour en savoir plus :
– Les résultats de la 3ème édition du Baromètre des déchets© de Mayotte
– Le dossier de presse de la campagne de sensibilisation Vacances Propres 2015
Abandon de déchets : les amendes s’alourdissent, article d’actu-environnement.com

Laisser un commentaire